Culture de l’excellence

Le chapitre Jacques Vabre tout juste refermé, un nouveau cycle s’ouvre déjà pour les coureurs IMOCA du Pôle, avec en ligne de mire la Route du Rhum 2018 et surtout le Vendée Globe 2020. Outre des coureurs à maturité qui disposent d’un 60 pieds mais pas toujours d’un budget, plusieurs Figaristes de talent Charlie Dalin , Nicolas Lunven , Yoann Richomme, Sébastien Simon sont en recherche de partenaires pour être sur la ligne de départ en 2020. La structure de Port La Forêt qui a déjà fourni plusieurs vainqueurs aimerait étoffer le groupe  » Il y a une logique d’excellence à conforter pour maintenir une suprématie qui aujourd’hui se situe clairement au niveau international «  confie Christian Le Pape déjà concentré sur cette échéance et cet enjeu.

 

L’excellence elle se cultive aussi dans la Volvo Ocean Race mais en équipages cette fois.  Autour de Charles Caudrelier, skipper de Dongfeng Race, on trouve un noyau dur de talents issus du Pôle finistérien avec Jérémie Beyou (3ème du Vendée Globe), Marie Riou star de la voile olympique qui est aussi passée par la filière Challenge Espoir où elle avait atteint le stade de la finale. Le britannique Jackson Bouttel embarqué à bord du voilier franco- chinois, son compatriote Henry Bomby mais aussi Liz Wardley et l’irlandais Damian Foxall embauchés sur différents VOR ont également fait leurs « classes » à Port la Forêt . Quant à Nicolas Lunven, brillant vainqueur de la Solitaire du Figaro cet été et champion de France de course au large 2017, il officie comme navigateur sur le Turn The Tide on Plastic, le VOR de Dee Caffari. La reconnaissance d’un label qualité de ce Pôle France ancré en Finistère et qui a décidément des ambassadeurs sur tous les océans de la planète.

Catégorie:
  Infos

Nos partenaires institutionnels

https://www.finistere.fr/

Facebook

YouTube