La concurrence a du bon !

De Bordeaux à Dieppe, en passant par Gijon et Concarneau, sur des formats d’étapes classiques ou en mode sprint, La Solitaire URGO Le Figaro 2017 expose les marins à un format de course très exigeant qui les pousse à la limite de leurs capacités physiques et psychologiques. Cette confrontation au sommet, très bien orchestrée et arbitrée par l’Equipe d’OC Sport permet aux solitaires de donner le meilleur d’eux-mêmes.
La joute nautique de trois semaines met en évidence le travail des navigateurs mais souligne aussi celui des structures d’entrainement qui les forment et les accompagnent vers la réussite.

Le Pôle France de Port-la-Forêt, seule structure labellisée à ce niveau, par le Ministère des Sports et la FFvoile démontre par ses résultats depuis 15 ans, la continuité de son efficacité sportive. La comparaison sur la Solitaire URGO Le Figaro avec d’autres sites de formation (La Grande Motte, Lorient, Saint Gilles Croix de Vie) favorise une stimulation forte et salutaire entre sportifs et entraineurs. Elle permet d’élever sensiblement le niveau général des marins français dans l’exercice si particulier de la course au large en équipage réduit.

Dans la perspective raisonnable d’une épreuve course au large en double mixte dès les prochains Jeux Olympiques de Tokyo en 2020, cette démarche pourrait faire briller l’excellence française au plus haut niveau international.
Quoi qu’il en soit, nous devons continuer à privilégier et favoriser des filières de détection et de formation de type professionnel qui donnent aux jeunes talents les moyens de leurs ambitions. A travers les valeurs humaines véhiculées, la qualité de leurs dispositifs,  la Filière Bretagne/CMB et Skipper MACIF représentent les meilleurs ambassadeurs de cette efficacité « à la française ».

Categories:
  Infos, News

Nos partenaires institutionnels

https://www.finistere.fr/

Facebook

YouTube