La Solitaire : Les 7 premières places au général et 4 victoires d’étapes

Skipper de la FigaroYoann Richomme, Charlie Dalin, et Nicolas Lunven … C’est le podium de la Solitaire Bompard – Le Figaro 2016, mais c’est aussi un carton plein pour le Pôle Finistère Course au Large ! Avec sept figaristes dans le top sept du classement général, le centre d’entrainement de Port-la-Forêt peut se réjouir des résultats obtenus par ses coureurs sur cette 47ème édition. Partage du savoir, transmission des connaissances, échange d’expériences , une fois encore les valeurs et les méthodes de travail adoptées par la structure forestoise ont porté leurs fruits. Et c’est sous la houlette de Jeanne Grégoire que les figaristes du Pôle ont affiné leurs gammes cette saison.  En lice sur le circuit Figaro de 2002 à 2012, cette dernière a troqué son ciré de compétitrice, pour celui de coach. Présente sur les départs et sur les arrivées d’étapes aux côtés de Christian Le Pape, elle nous livre son regard sur une épreuve à la fois belle, sélective et impitoyable  !

On entend beaucoup dire que cette Solitaire restera dans les annales. Est-ce aussi votre sentiment ?
« C’était une édition assez particulière, et en même temps, j’ai l’impression que l’on peut dire la même chose de chaque Solitaire. Que ce soit sur l’eau, quand j’étais figariste, ou aujourd’hui dans un rôle différent à terre, j’entends toujours : « Ah, celle là, elle était vraiment belle et vraiment compliquée ! » En fait, c’est ce qui fait l’ADN de cette course : sa beauté et sa difficulté. En revanche, il y a un point sur lequel elle était particulière, c’est le temps ! On a eu de la pluie en permanence sur les trois premières étapes. Les skippers n’ont pas eu droit à de belles images. Je pense notamment à Wolf Rock. Le coin est magnifique quand on passe en bateau, mais là, avec cette météo, les skippers n’ont rien vu ! »

Le duel entre Charlie Dalin et Yoann Richomme nous a tenus en haleine. Yoann a eu le dernier mot. Est-ce une surprise ?
« Charlie était annoncé comme le grand favori, mais Yoann était présent au Havre avant la Solitaire. Il était quasiment tout le temps sur le podium, avec une bonne vitesse et des coups bien tentés. Il faisait clairement partie des cinq à pouvoir prétendre à la victoire. Certains disent qu’il prend trop de risques, c’est vrai parfois, mais pas sur cette Solitaire. Il n’a jamais tenté des coups extrêmes. Quand il s’est retrouvé à l’opposé de la flotte, c’était par rapport à des choix stratégiques, basés sur des fichiers météo. Yoann est quelqu’un qui marque ses opinions et qui sait se faire confiance. Il n’attend pas que les autres prennent l’initiative. Il est allé chercher cette victoire. Ce qui est génial, c’est que Yoann et Charlie ont deux manières très différentes de naviguer, et au final, ils terminent avec cinq minutes d’écart. »

D’un point de vue plus global, c’est encore un podium pour le Pôle et une belle réussite dans l’ensemble ?
« C’est vrai que c’est une belle opération pour le Pôle, surtout qu’il y avait de la concurrence. Nicolas Lunven a réussi à se refaire pour prendre une belle troisième place. Lui aussi, il était présent au Havre, et on sentait déjà une grosse envie de réussir. Il a été discret et efficace, comme à son habitude. Martin Le Pape fait une super Solitaire. Il a bossé vraiment dur, il en voulait toujours plus, et c’était top de le voir arriver avec le sourire sur chaque étape. La bataille entre Erwan Tabarly et Thierry Chabagny était assez amusante, car ils se sont bien bagarrés après avoir gagné la Transat AG2R ensemble. Cela témoigne du bel état d’esprit qui règne au sein du groupe et de la capacité de nos coureurs à partager, tout en étant concurrent. Nous avons eu une super dynamique sur l’eau cet hiver, avec des skippers très en demande pour progresser. Nous sommes là pour leur apporter des clés, et même si nous n’avons pas toujours la réponse à leurs questions, le simple fait d’échanger permet d’avancer. »

Justement quelles sont les pistes de travail pour la suite ?
« Il faut continuer à mettre l’accent sur les entrainements collectifs et sur les valeurs qui font la force du Pôle. Mais il faut également essayer d’avoir une approche un peu plus individuelle sur certains points, afin de répondre au mieux aux besoins de chaque skipper. L’idée c’est d’apporter à chacun le petit plus qui va lui permettre de faire la différence. Mais toujours dans un cadre très collectif, car cela crée une dynamique et une émulation positive qui profitent à tout le monde. »

Skippers du Pôle Finistère Course au Large sur la Solitaire Bompard Le Figaro
1 – Yoann Richomme – SKIPPER MACIF 2014
2 – Charlie Dalin – SKIPPER MACIF 2015
3 – Nicolas Lunven – GENERALI
4 – Erwan Tabarly – ARMOR LUX
5 – Thierry Chabagny – GEDIMAT
6 – Alexis Loison – GROUPE FIVA
7 – Corentin Douguet – SOFINTHER – UN MAILLOT POUR LA VIE
11 – Sébastien Simon – BRETAGNE – CMB PERFORMANCE
12 – Martin Le Pape – BELLOCQ PAYSAGES
13 – Anthony Marchand – OVIMPEX – SECOURS POPULAIRE
15 – Gildas Morvan – CERCLE VERT
16 – Alan Roberts – ALAN ROBERTS RACING
22 – Damien Guillou – LA SOLIDARITE MUTUALISTE
24 – Sophie Faguet – REGION NORMANDIE
29 – Claire Pruvot – PORT DE CAEN OUISTREHAM
34 – Arthur Prat – LES PERLES DE ST BARTH
36  -Aymeric Decroocq – BRETAGNE – CMB ESPOIR
38 – Cécile Laguette – DEAUVILLE

Catégorie:
  Infos

Nos partenaires institutionnels

https://www.finistere.fr/

Facebook

YouTube