Jérémie Beyou remporte la New York – Vendée

image-r-1600-1200La première de Jérémie Beyou (Maître CoQ) en IMOCA60, le record de vitesse Delma sur 24 heures d’Alex Thomson (Hugo Boss) en passant par le très encourageant bilan de la classe et la consécration des monocoques à foils, voici le bilan de cette première transat New York – Vendée (les Sables d’Olonne).

Après 9 jours, 16 heures, 57 minutes et 52 secondes de course, Jérémie Beyou (Maître CoQ) a bouclé en vainqueur cette transatlantique ouest-est courue majoritairement au portant.

Après 9 jours, 16 heures, 57 minutes et 52 secondes de course, Jérémie Beyou (Maître CoQ) a bouclé en vainqueur cette transatlantique ouest-est courue majori- tairement au portant. Pour cela, le Finistérien aura géré avec la plus grande prudence les premières heures de course, dans le brouillard entre les cargos et les porte-containers de la côte est des Etats-Unis. Il aura également échappé aux OFNI qui ont provoqué des avaries sur six bateaux de la flotte, cinq ayant dû rebrousser chemin pour réparer, un autre ayant dû stopper quelques heures aux Açores.

Il aura aussi résisté à la grosse dépression qui a sévi sur le cœur de l’Atlantique, et tiré profit de son évolution ouest-est pour avancer à bon tempo jusqu’au golfe de Gascogne.Sur son bateau de la précédente génération équipé de foils révolutionnaires – ils sont dotés d’un plan antidérive -, Jérémie Beyou aura su tenir tête à Hugo Boss et Edmond de Rothschild, deux des fleurons de cette flotte conçue spécifiquement pour le Vendée Globe 2016. Il aura enfin tricoté dans les vents mous du Gascogne, flairant les bons coups comme le triple vainqueur de la Solitaire du Figaro qu’il est. De la belle ouvrage qui ouvre son palmarès en solitaire en IMOCA60.

Catégorie:
  Infos

Nos partenaires institutionnels

https://www.finistere.fr/

Facebook

YouTube