Charal survole le Défi Azimut

Charal – Yvan Zedda

Dernier rendez-vous à un gros mois de la transat Jacques Vabre, le Défi Azimut a réuni la semaine dernière 21 Imoca à Lorient dont de nouveaux foilers récemment mis à l’eau. Charal mené avec brio par le duo Beyou- Pratt a régné sans partage sur cette épreuve en trois actes (runs de vitesse, course de 48 heures et Tour de Groix). Un an après ses premiers envols dans les coureaux de Groix, le plan VPLP a dominé ses rivaux. Jérémie Beyou et son coéquipier Christopher Pratt en phase avec leur machine maitrisent leur sujet. Déjà vainqueurs de la Rolex Fastnet Race cet été ils ont confirmé en s’imposant dans la grande course (665 milles) qu’ils ont menée de bout en bout.

En s’adjugeant la deuxième place, le duo de PRB Escoffier Lunven a aussi confirmé son potentiel et sa deuxième place acquise dans la Rolex Fastnet Race. Le match avec 11th Hour (ex Hugo Boss) remarquablement mené par Charlie Enright et Pascal Bidegorry a été serré jusqu’au bout.

Groupe Apicil dans le top 5

Du côté des IMOCA à dérives droites, Groupe Apicil a fait sensation en s’adjugeant la 5ème place. Une performance de haute volée pour Damien Seguin et Yoann Richomme qui sont restés dans le top 5 quasiment tout au long des 665 milles. Sur la fin il leur a fallu contenir les assauts d’Armel le Cléac’h et Clarisse Crémer (Banque Populaire X) qu’ils ont devancé de cinq minutes.

Ce Défi Azimut était le premier galop d’essai en compétition pour de nouveaux foilers récemment mis à l’eau. C’était le cas d’Arkéa Paprec le plan Kouyoumdjian de Sébastien Simon dont la 11ème place sur ce grand parcours a suscité quelques interrogations. Le jeune skipper ne cachait pas sa déception à l’arrivée. ” On n’a pas encore les manettes. On a eu un peu de mal à voler au vent arrière. Rien de grave on sait ce qu’on a besoin de finir d’apprendre ” relativisait son coéquipier et coach Vincent Riou.

Catégorie:
  News

Nos partenaires institutionnels

https://www.finistere.fr/

Facebook

YouTube