Le Pôle France de Port-la-Forêt : une formation complète

Depuis la fin du mois de janvier, après une courte trêve, les coureurs du Pôle Finistère Course au Large de Port-la-Forêt ont repris les entraînements. Ces dernières semaines ont été idéales pour multiplier les stages sur l’eau et ainsi revisiter les basiques : la vitesse, les manœuvres, les phases de départ ou encore les réglages. Cette période était également propice pour enchaîner les différentes formations théoriques et les séances de préparation physique mises en place par la structure.

L’hiver synonyme de repos ? Assurément non pour les navigateurs du Pôle France de Port-la-Forêt ! En période hors course, le travail réalisé est à la fois dense et complet. Il s’articule autour de trois axes : la formation commune, la formation spécifique selon les séries et les échanges individuels. « Nous proposons aux marins des formations complètes avec à la fois des entraînements sur l’eau et des interventions théoriques », explique Jeanne Grégoire, Directrice du Pôle. Depuis le début de l’année, l’équipe du centre d’entraînement a mis en place sept stages sur l’eau, réservés au Figaro Bénéteau 3, et concocté des formations dans les domaines de la météorologie, du sommeil, du matelotage, de la mécanique puis de l’électronique, entre autres. « La dynamique du groupe se retrouve aussi lors des séances de préparation physique commune, en salle et à la piscine. Ces dernières créent une vraie émulation, favorisent les échanges informels et contribuent la progression du groupe et de chacun !», détaille Jeanne.

Des leviers de performance complémentaires

Jeanne est entourée d’Erwan Tabarly, entraîneur, de Kate Henaff, responsable administrative et d’une solide équipe médico-sportive composée de huit personnes. Le Pôle est également épaulé par des intervenants extérieurs tels que Jean-Yves Bernot, Nicolas Lunven ou Gilles Favennec dans le cadre des formations spécifiques aux différentes séries. Ces derniers apportent leurs expertises sur des analyses météo et sur la préparation des courses mais également sur l’utilisation des logiciels de navigation (Adrena) et de performance (Aim 45).
« Le Pôle se donne vraiment les moyens pour rester leader dans un contexte sportif très dynamiqueAu total, à trois semaines de la première course de la saison, les Figaristes auront échangé avec une quinzaine d’intervenants différents, tous portés vers le même objectif de résultats et tous conscients de l’importance d’explorer de nouveaux leviers de performance afin de compléter la formation sur l’eau. », ajoute Jeanne Grégoire.
La directrice du Pôle et ses équipes profitent également de la période hivernale pour privilégier les échanges individuels, avec les coureurs sur leurs projets sportifs, à court et long terme.

Le Finistère, un territoire pour le haut-niveau

Le Pôle Finistère Course au Large accompagne les champions d’aujourd’hui et de demain pour qu’ils deviennent de véritables chefs de projets. L’objectif est qu’ils développent des projets ambitieux sur le territoire Finistérien.
« Pour ma part, j’ai intégré le Pôle de Port-la-Forêt en 2011, au moment où je suis passé professionnel, car il était pour moi synonyme de haut-niveau. C’était clairement l’endroit où s’entraîner pour accéder au meilleur », explique Charlie Dalin, skipper de l’IMOCA aux couleurs d’Apivia, deuxième de la dernière édition du Vendée Globe. « Depuis, j’ai suivi tous les entraînements de la structure, en Figaro d’abord puis en IMOCA ensuite. Ils m’ont permis de bien progresser sur l’eau mais pas seulement. L’accompagnement en préparation physique mais aussi l’ensemble des formations proposées m’ont aidé à me structurer et à être à l’aise dans tous les spectres de la performance, de la nutrition à l’électronique en passant par la préparation mentale », détaille le navigateur qui a ainsi acquis toutes les qualités du navigateur de haut niveau, combinant compétences humaines, sportives et organisationnelles. « Je me suis vraiment construit avec tout ce que le Pôle a pu m’apporter et c’est naturellement que j’ai installé mon entreprise dans le Finistère. J’y trouve tout ce qui répond à mes besoins pour naviguer en IMOCA », note le navigateur, témoignant ainsi de son attachement au Pôle.

Les 12 figaristes du Pôle sont fins prêts pour attaquer les premières courses de la saison ! Rendez-vous du 15 au 25 avril prochain pour la première épreuve : la Solo Maître CoQ.

Catégorie:
  News

Nos partenaires institutionnels

https://www.finistere.fr/

Facebook

YouTube